x

Témoignage de Jean-Marc

Jean-Marc travailleur en situation de handicap

Mon Parcours

 

J’ai intégré la Banque de France en 1991, après avoir passé le concours d’assistant. J’ai travaillé durant presque 20 ans sur diverses missions à la Direction de la comptabilité sur la gestion immobilière, ce qui m’a permis de découvrir les différents services de la Banque. Je suis arrivé à la Direction Générale des Ressources Humaines (DGRH) en 2010, au service du recrutement. 

Le 5 septembre 2012, j’ai eu un grave accident de la vie, qui a causé un changement brutal dans mon quotidien et une absence de 3 ans durant laquelle j’étais en inactivité.

Au bout de cette longue absence, j’ai décidé de reprendre le travail, c’est là que la Mission Handicap a joué un rôle très important en m’accompagnant dans cette démarche. J’ai  repris mon poste à temps partiel à 50% (présentiel et télétravail).

 

Rôle de la Mission Handicap et de la Banque de France depuis l’accident

 

Depuis mon accident, la Mission Handicap m’a aidé dans la reprise de mes fonctions, notamment sur l’aménagement de mon poste de travail pour un retour progressif, et un suivi médical régulier. De plus, habitant à 60 km de la Banque, la Mission Handicap a proposé de prendre en charge les frais liés à mes trajets domicile/travail à 100%, avec la mise à disposition d’une navette collective en interne pour mes pauses déjeuner, ce qui me facilite beaucoup la vie car mon périmètre de marche est très limité.

Je suis très satisfait des efforts qu’a fournis la Mission Handicap pour s’adapter à mon cas et qui demeure toujours à l’écoute. Ce que j’ai apprécié le plus est d’avoir retrouvé mon poste après cette longue absence, mais aussi le soutien de mes collègues durant cette épreuve appuyé par la Banque qui a proposé ponctuellement une navette allant jusqu’à l’hôpital, pour garder le contact avec l’entreprise.

Le retour en entreprise marque l’attachement au métier et la reconnaissance que la Banque de France a eu envers moi, c’est une source de motivation supplémentaire, morale et physique qui me permet de me sentir mieux par rapport à mon handicap. Grace à cet emploi, j’ai retrouvé « une vie normale » et je continue de progresser dans mon handicap.

rejoignez nous sur

Suivez nous sur Facebook
suivre
Suivez nous sur Twitter
suivre
Suivez-nous sur LinkedIn
suivre