x

Analyste financier

Témoignage de Paul. P.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique, spécialité mathématiques, je me suis orienté vers le Diplôme de Comptabilité et Gestion qui est une licence mais aussi la première étape du cursus de l’expertise comptable. Par la suite, j’ai choisi de poursuivre mes études dans cette voie en m’orientant vers le Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion qui donne un niveau Master. C’est un diplôme exigeant et global qui comprend des épreuves de droit, de comptabilité, de management, de système d’information et de finance. Par ailleurs j’ai fait le choix d’effectuer cette formation en alternance au sein du lycée Marie Curie à Marseille et à la Banque de France afin de pouvoir acquérir une expérience pratique tout en continuant à poursuivre mes études.

 Quelles sont vos missions au quotidien ?

J’ai été recruté par la Banque de France en tant qu’analyste financier au sein du département des entreprises qui se décompose en trois pôles : le pôle Groupe, le pôle Transversal et Relations Extérieures (TRE) et le pôle « Back ». C’est au sein de ce dernier que j’ai le plaisir d’évoluer. Notre principale mission est d’attribuer une cotation aux entreprises de notre rayon d’action. Cette cotation est composée d’une cote d’activité et d’une cote de crédit, l’addition des deux correspond à l’appréciation de la Banque de France sur la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers à un horizon de trois ans. Lors de l’attribution de cette cote, nous tenons compte d’éléments financiers ( bilan, compte de résultat, endettement…) mais aussi d’éléments qualitatifs et prévisionnels qui sont obtenus au travers d’entretiens avec les chefs d’entreprises pour pouvoir se faire une idée plus précise de la situation de chaque entité. Entouré par une équipe expérimentée et dynamique qui m’a tout de suite fait confiance, j’ai immédiatement pu commencer à traiter des dossiers de façon autonome.

 Pourquoi avoir choisi la Banque de France ?

C’est durant la dernière année de ma licence que j’ai appris par l’intermédiaire de mes professeurs que la Banque de France recrutait des jeunes en alternance. Par ailleurs, j’ai été particulièrement intéressé par le poste d’analyste financier qui était à pourvoir. En effet, ce type de travail est complètement différent de ce que l’on peut trouver dans les cabinets d’expertise comptable et les entreprises. De plus, j’ai également été attiré par le prestige et l’image de l’institution. En effet avoir la chance de travailler dans le cadre qu’offre la Banque de France est réellement un plus pour moi tant au niveau professionnel que personnel.

 Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaiterait exercer votre métier ?

 Je conseillerai à un jeune de choisir une formation en alternance car, bien qu’elle soit certes plus difficile en terme de rythme de travail (professionnel et scolaire) qu’une formation initiale, elle est aussi beaucoup plus reconnue et recherchée dans le milieu professionnel. Par ailleurs, l’atout primordial pour un jeune apprenti, mis à part le travail nécessaire à fournir, est la motivation. Certes la formation nécessite un fort investissement personnel. Mais un jeune avec cette formation (DSCG) aura de la visibilité quant à son avenir car le diplôme offre différents avenirs de carrière tant dans la comptabilité que dans la finance.

 

 

rejoignez nous sur

Suivez nous sur Facebook
suivre
Suivez nous sur Twitter
suivre
Suivez-nous sur LinkedIn
suivre